Rechercher

Comme l'impression que toutes les voix se sont tues dans ma tête...

Cette affirmation est extraite du témoignage de quelqu'un qui est venu me voir dernièrement





"Merci pour cette belle séance. Je suis redevenue moi-même. Ça fait du bien. Je me préfère comme ça ! J'ai retrouvé mon assurance et ma joie de vivre. Comme l'impression que toutes les voix se sont tues dans ma tête et me laisse savourer la vie comme il se doit. Cest top ! Je vous rappelle début avril pour 1 autre séance. Tres bon WE" IB

Voila le témoignage d'isabelle et comme d'habitude, une belle image vaut mieux qu'un long discours... et c'est vrai aussi d'un beau témoignage qui beaucoup plus qu'un argumentaire empoulé révèle la justesse d'un ressenti.

Cet atelier pour vous permettre d'essayer, de tester ...

et peut être d'adopter de nouveaux outils qui vous permettront, je le souhaite, de vous faire du bien. Car nous ne sommes par entrainés à nous faire du bien, tout petit nous avons été éduqués ("domestiqués" dit Don Miguel Ruiz) à ne pas ressentir, à ne pas montrer ce que nous ressentons. Et puis... pas de salle de sport pour le cerveau, pas de lieu où pratiquer. Les rituels de notre monde ont été abandonnés et depuis... c'est le désert !

Pourtant il existe des solutions

de très nombreuses solutions existent, mais bien souvent nous commençons, puis oublions les choses qui nous font du bien, nous les abandonnons, doutons... alors que c'est dans la patience et dans la persévérance que tout s'opère. la métaphore du solstice d'hiver qui m'est chère illustre si bien ce propos : le 21 décembre les jours rallongent mais nous n'en prenons conscience que bien plus tard, ni le 22, ni le 27, ni début janvier, il faudra attendre début mars pour vraiment réaliser que les nuits ont raccourcit, et il en va de même dan toutes nos entreprises, les résultats ne sont pas visibles immédiatement, il faut être patients, persévérants...

Alors venez expérimenter et surtout ne gobez rien tout cru, expérimentez, mettez à l'épreuve avant d'adopter

c'est la différence entre le savoir et la connaissance qu'évoque Olivier Clerc dans sa nouvelle traduction du livre de Don Miguel Ruiz. Cela rejoint aussi le 5 ème accord Toltèque, mettez les affirmations des autres à l'épreuve soyez ouverts et attentifs mais prenez le temps de valider par vous même.

C'est jeudi prochain le 27 que je vous propose de venir comprendre et essayer :o)


Référence bibliographiques :

Don miguel Ruiz/Olivier Clerc/Eckart Tollé/Jean-Marc Benhaiem/Byron Katie/Joe Dispensa